Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 16:25

G20 avril 2009Bonjour,

Nous tenons tout d’abord à vous féliciter de votre initiative. Grâce a un certain nombre d’associations, dont vous faites partie, et au regard de certains événements bousculant l’agenda politique, le féminisme a été mis au premier plan de cette campagne électorale. Les questions des violences faites aux femmes, de la parité, des inégalités salariales ou plus simplement du « sexisme ordinaire » ont obligé nombre de dirigeant-e-s politiques à s’interroger sur leurs méthodes et leurs projets. De même, la question de la prostitution – dont nous prônons l’abolition – semble prendre de l’ampleur dans le débat public.

La parité, sur laquelle vous nous interpelez, nous tient particulièrement a cœur au Parti de Gauche. Nous tentons d’ailleurs de nous l’appliquer à l’ensemble des échelons de notre organisation. Toutes les responsabilités – des secrétaires de comités locaux aux co-presidents du Parti de Gauche – sont partagées et paritaires. Cette parité est une arme du combat féministe contre une société patriarcale qui s’est représenté la femme comme une maîtresse de maison gérant les affaires privées tandis que l’homme s’occupait des affaires publiques. De cette considération découle nombre de représentations sur la capacité des femmes à exercer des mandats politiques. Il y a ici un travail culturel conséquent à produire et l’obligation de parité, en donnant l’opportunité à des femmes d’accéder à des postes de
responsabilité au même titre que les hommes, permet de briser les idées reçues qui participent à la perpetuation du phénomène de « plafond de verre ».

C’est pourquoi nous avons décidé de respecter strictement la parité des candidat-e-s a l’élection législative pour le Parti de Gauche. Nous trouvons d’ailleurs obsolètes les amendes infligées dans le cadre du non-respect de ce principe. Aucune subvention publique ne devrait etre versée à un parti qui ne s’y soumet pas !

La deuxième question que vous posez est également particulierement importante. Les circonscriptions réservées aux femmes sont bien souvent celles ou les chances de l’emporter sont minces voire très improbables. Notre situation est, a ce sujet, très particulière puisque le Front de Gauche ne s’est jamais presente en tant que tel aux élections législatives. La plupart de nos candidat-e-s se presentent pour la première fois devant les électeurs et il est difficile d’évaluer leurs chances d’être elu-e-s. Par ailleurs, le système de la Veme Republique étant très présidentialiste – et nous le regrettons – les résultats aux legislatives dépendront pour une très grande part de ceux des candidat-e-s à l’élection présidentielle. Nous comptons donc sur le peuple français pour renouveler une bonne fois la classe politique en laissant la place aux plus jeunes et aux femmes.

Pour finir, le Parti de Gauche, et même plus largement le Front de Gauche, considère que le mode de scrutin uninominal est, de fait, un obstacle a la parité au sein de l’Assemblee Nationale. C’est pourquoi, dans notre proposition de refonte des institutions pour une VIeme Republique, nous pronons la généralisation, pour toutes les élections, du scrutin de liste proportionnelle avec une prime majoritaire à definir. Nous considérons qu’il faut imposer une parité des têtes de listes pour tous les scrutins décentralises : des éléctions municipales aux élections européennes. Ainsi la place des femmes dans les institutions représentatives briserait une bonne fois pour toutes les lieux communs sur la capacité des femmes à pouvoir exercer l’ensemble des mandats politiques.

Nous espérons avoir repondu a vos interrogations et sommes a votre disposition pour continuer le debat. Nous vous invitons, par ailleurs, à participer aux Assemblees Citoyennes du Front de Gauche pour défendre vos idées et vos revendications et faire du féminisme une question majeure de la campagne.

Le Parti de Gauche 91 

Partager cet article

Repost 0
Published by pgevrycorbeil - dans Départemental
commenter cet article

commentaires